C  

Les données historiques

Les données historiques

Jusqu"à récemment dans l"histoire de l"humanité, les différentes populations étaient dépendantes de la nourriture qui était disponible dans l"environnement immédiat: de l’alimentaire à-dire dont la cultivation ou la disponibilité était favorisée par les conditions climatiques et écologiques de chaque site. Ainsi, les différentes populations ont pu survivre et se développer dans de très différentes conditions climatiques et écologiques, qui ont conduit à la formation de différents régimes alimentaires et des habitudes alimentaires. Les différents régimes alimentaires bien qu"il puisse assurer la bonne santé des personnes jusqu"à l"âge de la reproduction, ils ne sont pas nécessairement associés à une bonne santé à un âge avancé, à la longévité. Donc, finalement, pendant l"histoire humaine sur la terre, divers facteurs écologiques, socio-économiques et culturels ont contribué à l"élaboration de différents systèmes alimentaires dans les différentes régions, mais avec un potentiel différent en ce qui concerne la santé. (Willett 2006).

L"île de Crète avait attiré l"attention de la communauté scientifique depuis 1948, comme les chercheurs de la Fondation Rockefeller aux États-Unis ont été invités par le gouvernement grec après la guerre en vue d"améliorer les «  mauvaises » conditions de vie de la population de la Crète. Dans ce contexte, une évaluation détaillée de l"alimentation des Crétois a été tenue qui, à la surprise des chercheurs avait une valeur nutritive adéquate, avec quelques exceptions ces exceptions sont limitées aux zones à très faibles revenus et à la production alimentaire très faible par les familles elles-mêmes. En général, les chercheurs ont conclu que «dans l"ensemble, le mode d’alimentation et les habitudes alimentaires étaient trop bien adaptés aux ressources naturelles et économiques de la région et les besoins de ses habitants ».

L"association de l"alimentation des habitants de la Crète avec la santé est devenue très connue plus tard avec l"étude de sept pays. Cette étude a débuté peu avant de 1960 par l’américain Ancel Keys et ses collègues, en raison de bas taux de mortalité et des maladies cardiovasculaires qui sont été observées dans la région. En effet, selon l"Organisation des Nations Unies aucune autre région de la Méditerranée n’a eu ces faibles taux de mortalité comme la Crète, à la fois avant et après, la Seconde Guerre mondiale. Dans l"étude sont participé d"environ 13.000 hommes, qui ont été choisis parmi de 16 régions de sept pays (la Finlande, les Pays-Bas, le Japon, les États-Unis, l"Italie, la Yougoslavie et la Grèce) afin d"étudier la relation incertaine jusqu"à ce temps entre le régime alimentaire et les maladies cardiovasculaires.

Les comparaisons entre les différentes populations ont montré que la population de la Crète avait la meilleure santé et avait le plus faible taux de mortalité en ce qui concerne les maladies coronariennes et le cancer, par rapport à toutes les autres populations étudiées. Après de 20 ans d"études les Crétois avaient les plus faibles pourcentages de décès de toutes les causes, et après de 25 ans d’études les décès par maladie coronarienne en Crète étaient moins par rapport aux décès observés dans les populations des États-Unis et l"Europe du Nord mais même par rapport aux décès observés dans d"autres régions du sud de l"Europe, comme l"Italie, la Yougoslavie et Corfou. Comme le Graphique 1 représente, les décès par maladie coronarienne en Italie et en Yougoslavie étaient près de trois fois plus que en autres pays, à Corfou étaient près du double que les décès qui sont survenus en Crète.

Graphique 1. La mortalité due aux maladies coronariennes par 1000 personnes aux populations étudiées dans l’étudie de sept pays, après 25 ans de surveillance. Se montre le taux moyen de mortalité pour les deux populations étudiées de Finlande pour trois populations étudiées d’Italie pour 5 populations étudiées de Yougoslavie et pour 2 populations étudiées en provenance du Japon. Aucun des populations individuelles ne montra pas moins de mortalité que de la Crète. Aux États-Unis, comme aux Pays-Bas, une population a été étudiée.

(Adapté de Menotti et al. 1999)

Πηγή: Κρητικό Σύμφωνο Ποιότητας

Ρέθυμνο HOTSoft.gr σχεδιασμός, κατασκευή, Προώθηση ιστοσελίδων, Κρητη SEO. Ρέθυμνο Aσύρματα δίκτυα WiFi, Δομημένη καλωδίωση, έξυπνο σπίτι. Rethymno Website Design, Web Development, Web site Promotion, SEO Crete SEM. powered by HOTSoft.gr internet, δίκτυα & τηλεπικοινωνίες